Mariage écolo

Il y a quelques mois de cela, alors que je travaillais à créer des faire-parts en tant que graphiste freelance et que je consultais ce qui se trouvait sur le marché, je me suis fait la remarque que lorsque l’on organise un mariage on se retrouve face à une abondance de choses achetées juste pour l’occasion.

Et je me suis demandé comment font les couples qui sont soucieux de l’environnement ?
Sont-ils obligés de renoncer à leurs convictions écologiques au moment de leur mariage ?

dscn0001.jpg

En fait pour organiser un mariage à empreinte écologique faible, en France, il faut, user du système D.
En matière de faire-parts, il y a assez peu de solutions qui sont proposées à part acheter soi-même son papier et faire travailler ses petites mimines.
Solution très sympa si l’on est motivé et si on a le temps de s’y coller.
En revanche pour ceux qui sont pressés (en principe on s’ennuie rarement à la préparation d’un mariage !) il n’y a pas grand chose.
C’est à partir de cette constatation que le projet Kardamome a mûri.

Je me sentais alors un peu seule dans mon coin avec mon désir de mariage écologique. J’ai donc cherché sur la toile, si d’autres personnes étaient soucieuses de faire rimer « jour exceptionnel » avec « respect des convictions environnementales ».

Et, à mon grand soulagement, je me suis aperçue que si l’idée commence à germer en France, elle est déjà un véritable phénomène aux États-unis : wedding planners spécialisés, sites, magazines, etc… et même un salon prévu en Janvier 2008 à Seattle. Bref la même artillerie que pour les mariages classiques.

Ce n’est pas franchement dans mon caractère de loucher sur les idées des américains, mais, là , il faut avouer qu’ils ont un sacré train d’avance sur nous ! ;)

Mais au-delà de tout concept écolo du mariage, il me paraît tout simplement insensé de mettre en place un produit papier sans faire en sorte que son empreinte écologique soit la plus minime possible. Tout simplement parce que les fabricants de papiers font un très bon travail sur le papier recyclé et sur le papier à pâte vierge issue de foret raisonnablement exploitées (label FSC…).

label écologie fsc

 

Les faire-parts ainsi que les enveloppes que je propose à ma clientèle sont respectueux de ces critères :

  • Papier 100% recyclés sans utilisation de chlore.
  • Papier issu de forêts normes FSC.
  • Imprimeur local (à 10 min de chez moi, pas de grands déplacements de voiture) et engagé dans ma démarche.
  • Même la poste est à 2 pas de chez moi ;-)
  • Fournitures de bureau écologiques : il existe une offre très complète en la matière.

Pour plus d’informations vous pouvez l’éco-conception chez Kardamome.

L’empreinte zéro n’existe pas, en revanche par l’éco-conception et des petites attentions du quotidien il est possible sur un type de produit comme le mien de veiller à limiter les retombées.

Et vous, êtes-vous motivés pour mettre votre petite pierre dans le grand chantier de la protection de l’environnement ? Et si oui, quels sont les petits gestes ou démarches que vous faites pour contrôler votre empreinte écologique (dans votre vie perso et/ou dans votre entreprise) ?

Sonia

Bonjour, je m’appelle Sonia, graphiste & créatrice de faire-part. Bienvenue sur le blog de ma boutique artisanale de faire part original imprimé sur papier recyclé.

Cet article a 8 commentaires

  1. so'''

    Bonjour David,

    Merci de ton commentaire…je découvre ces filères et suis toujours demandeuse d’infos et d’avis sur ce sujet. C’est que l’on en apprend tous les jours dans cette « jungle » de labels !!! ;)

    Pour l’instant voici ce que j’en sais et comment j’ai orienté ma démarche :

    Le FSC est en effet un label qui s’applique aux forets lointaines (on en parle beaucoup en ce qui concerne la certification des bois de meubles exotiques en particulier meubles de jardin).

    En revanche il s’applique aussi aux forêts européennes.
    En tout il est présent dans plus de 60 pays y compris la France où ( si j’en crois les documents de leur site) 15 000 ha sont certifiés.

    Pour l’instant j’ai en effet trouvé des papiers 100% recyclés garantis sans chlore et des papiers « mixtes » composés de fibres recyclés et de fibres FSC. J’ai aussi repéré un papier certifié PEFC qui serait susceptible de me convenir.
    Si cela t’intéresse envoie-moi un mail et je te donnerai les références avec grand plaisir.

    Maintenant je pense en effet comme toi que la provenance des fibres est à prendre en compte… je tiens autant que possible à faire travailler des filières proches géographiquement de mon lieu de vie. La protection de l’environnement commence par la réduction des transports !…on est bien d’accord là-dessus !

    Je pense de toute manière, à la rentrée, rencontrer des associations environnementales qui pourront m’apporter des infos et des conseils à ce sujet. Je découvre ce milieu et je tiens à avoir l’avis de spécialistes sur mes produits avant d’avancer leur qualité environnementale auprès de ma clientèle.

    Pour l’instant pour tout te dire l’imprimeur avec qui j’ai prévu de travailler est le prestataire d’une d’entre elle (et pas des moindres). Il leur imprime des invitations sur le même papier que celui qui m’intéresse et avec la même technique.

  2. David

    Euh… concernant le label FSC… faut voir
    car le dilemne si tu te renseignes bien, c’est que

    1°) FSC => bois en général qui provient d’assez loin, critères TOP en matière environnement et ecosystème. génial pour les forêts avec bois exotique, biodiversité florissante… mais généralement provient de contrées lointaines. à approfondir.

    2°) PEFC => bois en général européen, standards fixés par les industriels du bois, critères ok mais moins que FSC (notamment moins de choses prises en compte: autochtone, biodiversité et autres).

    Bref, les deux sont bien mais en matière d’empreinte écologique, il est inévitable de parler de la distance parcouru par le bois pour fabriquer le papier.

    Tiens nous au courant car trouver du papier labelisé FSC… ca doit pas etre évident.

  3. so'''

    Bonjour Sabine,
    Instaurer une éthique dans son travail nécessite en effet d’être vigilant et très regardant… perso c’est la foule de labels et les différentes subtilités entre chaque qui me demande pas mal de temps et de recherche d’informations.

    D’ailleurs si certains d’entre vous ont des expériences au sujet de l’imprimerie écolo je suis preneuse ! ;)

    Mais en même temps je dois avouer que je prend beaucoup de plaisir à me renseigner sur ces points car cela fait partie intégrante de l’élaboration du produit et j’adore les contraintes techniques (comment çà je me fais du mal ?!).

    J’utilise moi aussi les noix de lavage pour le linge mais j’avoue ne pas avoir tenter la décoction en shampooing. ;)

    La déco de mariage en carton recyclé je trouve que c’est une très bonne démarche, avec un peu d’idée et de doigté cela doit être très sympa. Je ne peux que saleur cette initiative originale.

    à bientôt et bonne continuation pour ta boutique.

  4. Sabine

    Bonjour So !
    J’ai lu ton commentaire ( qui m’a bien fait rire ! ) sur mon blog… et me voilà arrivée sur le tien !
    Moi aussi je suis soucieuse de tout ça !
    Pas facile de jongler avec ses convictions et les contraintes ( surtout économiques… ).
    Pour ce qui est des loisirs créatifs je propose du papier à base de papier recyclé fabriqué en Allemagne (eux aussi ils ont un sacré train d’avance sur nous ! )… pour ceux qui font leurs faire-parts avec leurs mimines… pour les autres si tu pars dans cette voie je conseillerai les tiens… surtout s’ils sont disco ! ;)
    Pour les jeux et jouets c’est la cata ! Tu commandes à des boîtes françaises et qui communiquent sur leurs ateliers dans le Jura et tu reçois des cartons de Chine et Thaïlande !
    Je ne vais pas te raconter ce qu’on fait dans le privé ( trop long ) mais je suis OK avec toi : il y a mille petites choses de rien à faire ( sauf le shampooing à la décoction de noix de lavage, j’ai renoncé !!! )
    Sinon pour en revenir au mariage j’ai des amis qui viennent de se marier et ont fait toute leur déco en carton de récup’ ( chandeliers… ) et feuillage, c’était top !
    Bon, je cause, je cause, et ma petite boutique m’appelle !
    A bientôt !

  5. so'''

    L’oiseleur >
    Sinon on peut aussi ne pas se marier, il est vrai ! ;)

    Le faire-part, pour l’instant, ce n’est pas disco… mais c’est aussi mon but de remédier à cela ! … je t’aurais bien mis un lien vers une explication déjà fournie sur le site, mais tu vas dire que c’est pas éthique ! ;p

    … bon j’avoue j’ai un peu mis le paquet parce que l’on m’avait dit que l’on ne retrouvait pas les infos… et comme je ne fais pas les choses à moitié… je me suis laisser emporter… allez ! pour te prouver ma bonne foi je vais corriger, çà !
    ;p

    à bientôt ;)

  6. l'oiseleur

    Sinon on peut aussi ne pas se marier ^^

    Je viens de découvrir ton blog après un p’tit passage sur la boutique de l’ami Veuch, et ça fait toujours plaisir de découvrir des gens sensibles à l’écologie et soucieux de faire un peu évoluer tout ça.
    Bon courage pour la suite de ton projet. C’est une chouette idée même si comme tu le dis toi-même le faire part c’est pas très disco.

    Juste les quinze liens sur le même post à propos de ton projet, c’est pas très éthique… ;)

  7. so'''

    Bonjour Mike,

    Je suis ravie de te lire ici.
    Ton avis sur la question m’intéresse grandement de par ton expérience.

    En effet il y aussi possibilité de fabriquer son papier soi-même, mais comme tu l’as dit il faut être ultra-motivé. ;)

    La solution que je souhaite proposer est faite pour les couples qui voudraient acheter via un éditeur sur internet mais qui veulent rester fidèles à leur convictions écologiques.

    Je croise les doigts pour que vous ayez du beau temps pour votre mariage.
    Ce serait sympa que Dame Nature salue votre union.
    ;)

  8. Mike - Premier Marié Ecolo ??

    hello So,
    superbe idée que de faire un post sur les faire-parts écolo. Y’a aussi pour les ultra-motivés la possibilité de fabriquer soi-meme son papier recyclé à partir de vieux papiers, et d’imprimer avec de l’encre végétale.

    On a essayé pendant assez longtemps de fabriquer le papier qu’on voulait, c’est un peu complexe. Soit c’était trop épais, soit trop mou, soit pas la bonne couleur… et comme on voulait que le papier soit avec des incrustations végétales… complexe donc

    Merci pour la pub :-)

Les commentaires sont fermés.