Les vacances sans voiture et avec enfant …

… et bien oui c’est on ne peut plus jouable !
La preuve nous voilà revenus, reposés, bronzés et plein d’énergie après des vacances quasi-parfaites (j’y reviendrai plus loin).

dscn7726.jpg

Globalement, lorsque l’on dit que l’on a pas de voiture, les gens sont très surpris voire stupéfaits.
Mais très sincèrement, notre mode de vie s’en porte très bien. La raison de cette absence de voiture , c’est que nous vivons dans Paris intra-muros et que de ce fait nous n’en ressentons que très rarement le besoin.

Parce que quand on est un parigot on a les transports en commun de la capitale qui vous emmènent ? peu près partout, la sncf et son réseau plutôt performant, une profusion d’offres de location de véhicules, et maintenant… le Vélib’ (pas encore parfaitement au point mais ce sont les balbutiements de la jeunesse et ça devrait s’arranger).

Bref, si on prévoit de partir dans un lieu civilisé et hautement touristique comme l’île de Ré, autant dire que la voiture ça peut s’oublier : Le métro – le TGV – le bus et hop nous voil? ? destination.

La condition :

Choisir un lieu de vacances en conséquence.
Ne pas trop se la jouer fashion-victime et restreindre les tenues vestimentaires au strict nécessaire (mesdames votre robe préférée ça suffit bien de toute façon vous ne porterez qu’elle, na !).

Le secret d’un convoi parfait :

Transformer la poussette de Bibiche (2 ans 1/2) en char d’assaut.
Je suis passée experte en la matière ;p

Le gros avantage de l’île de Ré :

Des pistes cyclables partout. Une fois sur place on loue des vélos et c’est parti…

La location du mobil-home:

Et bien elle vous offre tout le confort nécessaire, reste ? faire les courses sur place pour remplir le frigo… veillez tout de même ? louer quelque chose qui se situe ? proximité des commerces (on était ? 1 km et ça se fait vite ? vélo donc pas de souci).

Le hic :

C’est quand Bibiche tombe sur le crâne ? 2 jours d’intervalles et se plaint de nausées la deuxième fois (qui n’est autre que la veille au soir du retour). Bon l? c’est gros stress surtout quand le médecin de garde ne veut pas prendre la responsabilité de voir la gamine et vous laisse vous débrouiller (oui j’avoue c’est pas encore digéré, ç? !), mais l’île de Ré ce n’est pas la cambrousse et le SAMU vous envoie rapidement une ambulance pour vous emmener aux urgences de La Rochelle. Le retour s’est fait en taxi puisque Bibiche n’avait rien finalement (ouf !).

Le défi des vacances :

Qui était de ne pas aller regarder ses mails et son reader dans un cyber café, et qui me semblait fortement compromis vu notre motivation avec le projet « faire-parts » … et bien… roulement de tambour… le défi est gagné !!!

Bon ça nous a valu un bon boulot au retour et j’avoue avoir zappé quelques billets sur vos blogs pour me remettre au travail rapidement… j’espère que vous ne m’en voudrez pas.

Conclusion :

Malgré le gros stress en cas de bobo, j’ai apprécié ces vacances où l’on prend le temps de tout faire ? vélo : dans le genre « ça vide bien la tête », y’a pas mieux !

Mais je suis d’accord pour admettre que ce mode de déplacement en famille n’est pas faisable dans toutes les circonstances et malheureusement tout ne peut pas se faire sans véhicule !

De plus, il faut bien l’admettre, et l? je sens que je vais en agacer plus d’un(e) on a eu un temps superbe pendant 2 semaines et pas la moindre goutte de pluie. Sous des torrents d’eau, cela aurait été nettement moins drôle.

Voil? , je voulais vous faire part de cette expérience « sans voiture » car autour de moi j’ai remarqué que les gens pensent d’entrée de jeu que ce n’est pas faisable : et bien si, il faut juste très bien s’organiser et … faire la danse du soleil ! ;p

Ha si, coup de gueule :

Je voudrais dire aux abrutis qui sont venus faire l’ouverture de la chasse dans la réserve naturelle où se trouvait notre camping, que c’est franchement crétin de la part de locaux de venir faire un massacre juste pour le fun dans une zone protégée où il n’y a qu’? lever les yeux pour voir toutes sortes d’oiseaux et les baisser pour voir passer lapins et faisans.

On se serait passer de ce réveil façon « bouquet du 14 Juillet » (et je n’exagère pas), de plus c’est assez moyen de se prendre des plombs sur le toit du mobil-home !!! Les petits vieux d’? côté n’ont pas trop aimé !!! AAARGH !

L? je sens que vous n’avez retenu que l’épisode bobo et l’ouverture de la chasse et vous vous dîtes : c’est ç? ses supers vacances ???!!!… Mais sur 15 jours de pur bonheur ça passe vite ? la trappe, je vous assure !!! ;p

Sonia

Bonjour, je m’appelle Sonia, graphiste & créatrice de faire-part. Bienvenue sur le blog de ma boutique artisanale de faire part original imprimé sur papier recyclé.

Cet article a 12 commentaires

  1. Bonjour, à la recherche d’un endroit de vacances pour Pâques et n’ayant pas de vehicule et 3 enfants en bas age nous cherchons aussi un endroit accessible depuis la gare, pourriez vous me donner l’adresse de votre endroit de vacances ? Ca m’interesse beaucoup.
    Merci d’avance ;)

    1. Bonjour,
      Il s’agit du caravaning Odalys de Bois-plage.
      Mais je ne sais pas s’il existe toujours ! :D

  2. Bonjour,

    Nous non plus nous n’avons pas de voiture depuis 4 ans, et avons 2 enfants de 3 ans 1/2 et 1 an.
    Et nous ne sommes pas près d’en acheter une !

    J’ai essayé de mettre nos expériences sur un site wiki qui ne demande qu’à être enrichi d’autres expériences :

    http://fr.withkids.wikia.com/wiki/Vivre_sans_voiture_avec_des_enfants

    Bonne continuation !

  3. Raynaud > je vous envoie l’info par e-mail. ;)

  4. Bonjour,
    votre experience m’interesse. Je collecte des informations sur les vacances sans voiture, je sens que je vais me décider! pourriez vous m’indiquer l’adresse du camping ou vous étiez SVP?

  5. Bonjour Sabine,

    Envoyez-moi votre adresse e-mail via le formulaire de contact du blog et je me ferais un plaisir de vous indiquer l’adresse du camping et mes appréciations précises sur le lieu.
    à bientôt.

    Sonia.

  6. bonjour tout d’abord merci de laisser des message d’espoir pour nous habituer pieton j’aurais voulu savoir dans quelle camping vous aviez ete et si pour les courses il y avait des supermarché facilement accessible merci d’avance pour les info itineraire

    bye bye sabine et sa petite famille

  7. Bonjour Frédéric,
    Il est vrai que ce n’est pas possible partout. Loin de moi l’idée de donner des leçons d’écolo, il s’agit juste d’un partage d’expérience.
    D’ailleurs le jour où nous quitterons Paris, nous serons sans doute obligé de nous acheter une voiture, en attendant on devrait réussir à s’en passer.

    J’ai trouvé l’île de Ré très ressourçante du fait des possibilités de balades à vélo. J’essaierai de vous mettre quelques photos, histoire d’être encore un peu plus désagréable avec ceux qui ne sont pas partis en vacances. ;)

  8. Bonne rentrée à vous, sympa ce billet de retour. Venant de Bruxelles, je comprends très bien ta façon de pensée, j’utilisais beaucoup les transports en commun là-bas. Par contre, la Côte d’Azur sans voiture ce n’est pas faisable, ce serait la grosse galère!
    Ton billet m’a donné envie d’aller faire du vélo sur l’Ile de Ré…que je ne connais pas par ailleurs…c’est pas bien de venir avec ce genre d’idées alors que je ne suis pas parti en vacances:-) J’espère que nous profiterons un peu de l’ambiance Ile de Ré à vélo en photos?

  9. Olivier > C’est sûr que l’économie réalisée est importante, à condition de ne pas partir au vert tous les week-ends ! ;)

    Julie > Salut ! C’est bien chargé avec la création de la collection de faire-parts, le site, etc… mais c’est très enthousiasmant.
    Vacances reposantes + grosse motivation = bonne patate pour So »’ en ce mois de Septembre !!! ;)

  10. Hello, bon retour de vacances !

  11. Ca donne envie : en plus vous économiser un paquet sans voiture (en plus la plus part en ont 2)… et du coup vous pouvez vous payer de belles vacances !

Les commentaires sont fermés.

×
×

Panier